Les traditions de Noël en Alsace ?

L'Alsace est une région riche en traditions, qui font sa spécificité. Noël, en Alsace, présente un certain nombre d'aspects typiques, largement répandus aujourd'hui. Vous trouverez dans cette page, un certain nombre de ces traditions, ainsi que leur signification.

La Couronne de l’Avent :

Elle symbolise la période précédent Noël et débute le dimanche le plus proche de la Saint André. Elle est ornée de quatre bougies qui sont l’emblème de l’attente de la naissance du Christ ; symbole d’espérance et de lumière.
Vous découvrirez des couronnes en tout genre, le plus souvent agrémentées de branches de sapins, de bâtons de cannelle, de rondelles de citron ou d’orange, sans oublier l’ange qui nous protège.

Couronnes de l'Avent

 

La Saint Nicolas :

Saint Nicolas, fêté en Alsace et en Lorraine reste un mythe pour les enfants. Ces derniers mettent leurs bottes devant la porte afin que Saint Nicolas, patron des écoliers leur apporte le 6 décembre des friandises ainsi que pains d’épice et clémentines.
Mais n’oublions pas notre “Männele” en brioche qui est également l’un des symboles de cette fête.

Une des légendes de Saint Nicolas :
La légende de Saint Nicolas veut que le saint ait ressuscité trois petits enfants qui étaient venus demander l’hospitalité à un boucher.
Celui-ci les accueillit et profita de leur sommeil pour les découper en morceaux et les mettre au saloir.
Sept ans plus tard, Saint Nicolas passant par là demande au boucher de lui servir ce petit salé vieux de sept ans.
Terrorisé le boucher prit la fuite et Saint Nicolas fit revenir les enfants à la vie.

Saint Nicolas

 

Le Père Noël :

Qui dans son enfance n’a pas été ébloui par cet homme mythique qui nous a fait rêver et nous a gardé éveillés pendant des heures tant nous l’attendions. Nous le guettions par la fenêtre afin de le voir arriver sur son magnifique traîneau et quelle déception le jour où l’on apprend que cet homme certes très vieux n’est finalement qu’un rêve dans la vie de chaque enfant.
Son habit tout rouge et sa hotte remplie de bonbons et de clémentines ont toujours autant de charme et sont très souvent la crainte des enfants qui n’ont pas toujours été sages.
Il reste bien ancré dans nos traditions et fait partie du rêve de tout un chacun.
Son adresse est connue de tous ; oui la lettre au Père Noël reste une tradition dans les familles et permet aux enfants de faire leurs choix en cadeaux.

Christkindel – Père Fouettard – Hans Trapp :

Ces trois personnages font également partie du mythe de Noël. On associe à l’image du Christkindel une jeune femme douce tout de blanc vêtue et représentant la féerie des nombreuses légendes alsaciennes. Elle est souvent accompagnée du père fouettard ou du Hans Trapp afin de faire peur aux enfants. Ces personnages légendaires que l’on voit de moins de moins avaient pour objectif d’effrayer les enfants, et d’en faire des anges dans cette période de l’avent.

Le sapin :



Autre symbole de Noël, cet arbre que nous ornons des plus beaux atours permet à tout un chacun de vivre cette magie au sein de son foyer. Au début l’arbre était uniquement orné de pommes et d’hosties alors que maintenant nous l’agrémentons au gré de nos envies.

Actuellement chaque village, chaque ville a son ou ses sapins décorés de merveilleuses façons.

Sapin de Noël

 

La crèche :

Représentant la nativité du Christ, la crèche reste l’élément important de Noël. La coutume veut que l’on ne dépose l’enfant Jésus qu’après les douze coups de minuit et qu’on approche chaque jour un peu plus les rois mages venant faire leurs offrandes.
Devenues de plus en plus rares, les crèches vivantes vous font revivre cette naissance symbole de joie et d’espérance.

Crèche

 

La messe de minuit :

En cette veillée de fête et d’attente elle représente la délivrance ainsi que la joie et l’acclamation à la vierge ayant donné naissance à l’enfant Jésus.

 


Les marchés de Noël :

Les marchés de Noël sont la tradition de l’Alsace et apparaissent en même temps que le début de l’avent.
Au début les marchés de Noël ne se faisaient que dans les grandes villes, actuellement ils s’étendent jusque dans nos campagnes afin d’y apporter la magie. Ces derniers sont souvent animés par des crèches vivantes et les légendes de Noël.
Les senteurs de vin chaud et des bredele de Noël vous accueilleront et vous guideront tout au long de votre parcours où vous découvrirez des accessoires pour votre sapin, des crèches, des santons, de l’artisanat en tout genre sans pour autant oublier les magnifiques jouets en bois.

Le marché de Noël de Colmar

 

Les illuminations :


En cette période de fête vous pourrez au détour des routes voir de magnifiques décorations, que ce soient les illuminations communales qui font des merveilles mais également les décors des maisons réalisés par les hâbitants eux-mêmes qui en font un lieu festif.
Laissez-vous porter par ses beautés qui vous rendent votre côté enfantin. Vous verrez des Pères Noël escaladant les murs afin d’atteindre la cheminée, des cerfs ainsi que le traîneau et pleins d’autres merveilles.
Vous voulez découvrir une forêt illuminée : alors rendez-vous à Grendelbruch où vous vivrez un instant magique.

Illuminations de Noël

 

Les contes et légendes :

Laissez-vous bercer par les histoires de gnomes et de lutins d’Alsace qui vous raconteront de façon très discrète leurs histoires mais également la façon dont ils préparent Noël.
La beauté mais également la tristesse de certains contes vous rendront votre âme d’enfant et feront la joie des plus petits.

L’Epiphanie et les rois mages :

Fêtée le 6 janvier, la venue des rois mages Gaspard, Melchior et Balthazar chargés des présents qui sont l’or, l’encens et la myrrhe reconnaissent par ce geste la naissance du messie.
L’Epiphanie devenue la fête des rois est symbolisée par une galette où l’on cachera une fève afin de trouver le roi ou la reine de la journée.
Une tradition très enfantine perdure, en effet en général c’est un enfant qui distribuera les parts de gâteau. Etant caché sous la table il n’aura pu voir où se trouve la fève et désignera l’heureux élu de chaque part.

La gastronomie alsacienne à Noël

La période de Noël en Alsace, est riche en tradition culinaire. De nombreuses spécialités, très typiques, sont réalisées pendant cette période.

Vous pourrez déguster les fameux bredele de Noël (dont vous trouverez des recettes sur le site ci-après : http://www.lacuisinedemarthe.com), mais également les lekerle qui sont une espèce de pain d’épice et n’oublions pas le fameux christstolle qui est le pain de Noël.

Pour les plus gourmands et les plus courageux, le foie gras maison (recette sur : http://www.lacuisinedemarthe.com) en surprendra plus d’un.

Mais n’oublions pas la bière de Noël qui fait la joie de nos brasseurs.

Gâteaux de Noël


Vous trouverez ici une sélection de recettes que vous pourrez facilement réaliser chez vous.

> Le foie gras de canard :

Le premier foie gras a été créé en Alsace par les communautés juives, les seules autorisées à gaver les oies. Mais la recette a été revue et mise à la mode par le cuisinier du maréchal de Contades, gouverneur de Strasbourg en 1780. La recette fut présentée à Louis XVI qui l'apprécia beaucoup et le plat est devenu célèbre. Le cuisinier est resté en Alsace et est devenu producteur de foie gras.

 

La recette du foie gras de Marthe :

Ingrédients :
1 foie de canard de 550 à 600 g.
Sel 16g/1000g
Poivre du moulin
Du 4 épices
1 verre de schnaps (environ 2 cuillères à soupe) d'armagnac ou de cognac.
1 litre de lait

Préparation :
Laisser tremper le foie une nuit dans 1 litre de lait, puis le dénerver à température ambiante.
Le peser et saler précisément à 12g/1000g. Donner 4-5 tours de moulin à poivre, 3 à 4 giclées de 4 épices et l'alcool.
Mélanger délicatement et mettre au frais 24h en le retournant 2 fois.

Le tasser dans une terrine, puis le mettre au bain-marie 50 minutes à 70°C.
Le tasser 1h environ à l'aide d'une planchette en carton recouverte d'alu sur laquelle on posera un poids comme une conserve de 400g.
Laisser refroidir puis mettre au réfrigérateur.

> Les bredles de Noël :

L'une des traditions des familles. Il s'agit de petits gâteaux, préparés avant Noël. De nombreuses vairétés aux formes diverses agrémentent les tables et les goûters. Ils sont souvent l'objet de cadeaux entre familles et amis et de longues comparaisons à savoir lesquels sont les meilleurs.

Marthe nous livre quelques une de ses recettes :

> Bredles au beurre :

Ingrédients :

250 g de farine
125 g de sucre
125 g de beurre
4 jaunes d'oeufs
2 cuillères à soupe de sucre glace et 2 cuillères à soupe de kirsch (eau de vie de cerise pouvant être remplacé par un autre alcool fort) pour glacer.

 

Préparation :
Mélanger la farine, le sucre et le beurre coupe en petits morceaux.
Ajouter les jaunes et laisser reposer une nuit. Etaler la pâte sur 1 cm d'épaisseur et découper à l'emporte pièce. Poser sur du papier sulfurisé et cuire à feu moyen th. 6 (180°C) de 10 à 15 minutes
A la sortie du four passer au pinceau le sucre et le kirsch (mélangés).

>Macarons à la noix de coco :

 

Ingrédients :

2 blancs d'oeuf,
100 g de sucre glace,
125 g de noix de coco moulue,
Le zeste d'un demi citron,
Cerises confite.

 

Préparation :
Battre les blancs en neige ferme
Ajouter le sucre glace, la noix de coco puis le zeste. Laisser reposer 1 heure
A l'aide de deux cuillères à café disposer des petits tas sur une tôle recouverte d'un papier sulfurisé
Poser sur chaque macaron 1/2 cerise confite
Cuire à feu doux th 3-4 (100-120°C) 35 à 40 minutes.